Quelles sont les clefs de voûte du patrimoine corse ?

Riche en rebondissements, l’histoire corse est bien évidemment indissociable du patrimoine corse, notamment sur le plan culturel et sociologique. S’y ajoute aussi le cadre géographique parfois mis à profit lors d’invasions pour la construction de bâtiments encore sur pied aujourd’hui.

Pour les insulaires, le patrimoine corse comporte plusieurs caractéristiques incontournables, le tout sur fond d’histoire. D’abord, la spécificité des nombreux villages corses implantés dans des lieux autrefois difficilement accessibles, pour se protéger des invasions venues du littoral. Les Génois, eux-même des envahisseurs, coincés entre la montagne des Corses et la mer, ont érigés des dizaines de tours de guets. Ainsi, la soixantaine encore présente est l’un des éléments phares du patrimoine corse, parmi d’autres monuments militaires et religieux.

Autre pilier du patrimoine corse auquel les insulaires tiennent : leur langue. Omniprésente pendant des siècles, elle a ensuite pâti de la conquête française de 1769. Depuis quelques décennies, des artistes et des auteurs – relayés aussi par l’Éducation nationale – s’investissent pour sa réappropriation par les Corses. À ce titre, le rôle des chants polyphoniques est indiscutable voire essentiel.

Ce tour d’horizon ne saurait être complet sans mentionner la gastronomie locale. Née de la capacité à s’adapter à une autre forme de patrimoine : la géographie insulaire qui abrite une faune et une flore particulière, sans aucun secret pour les Corses. À découvrir absolument à peine débarqué…

15 novembre 2013

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.